A.N.O.

  Association Nationale d'Oenographilie

Infos pratiques

 

Un collectionneur d'étiquettes de vins est un "Oenographile" car il est passionné d'"Oenographilie".

 

Comment devient-on oenographile ? Les chemins pour y arriver sont multiples : ou on commence à conserver les étiquettes de vins qui ont simplement plu durant leur dégustation ou qui ont été bus lors d'un événement familial ou autre, ou alors les étiquettes recherchées témoignent des vins d'une région viticole particulière ou d'un pays donné, ou encore la beauté de certains thèmes ornant le précieux breuvage, a retenu notre attention (cela va de reproductions de grands tableaux à de multiples autres thèmes : l'aviation, les transports, la chasse, les animaux, les femmes, les couples,....).

 

Comment s'élabore une collection ? Chacun a sa stratégie pour réunir des étiquettes : les bouteilles proviennent de leur cave personnelle, d'autres sont fournies par des amis ou dégottées dans les containers à verres. Certaines personnes écrivent dans les châteaux ou auprès des producteurs pour les solliciter. Mais la majorité fréquente assidûment les réunions d'échanges d'étiquettes. Là, ils y trouvent de précieuses pièces à échanger mais aussi ils y recontrent, en toute cordialité, d'autres passionnés avec lesquels ils échangent aussi des informations et des conseils comme par exemple : Comment décoller les étiquettes des bouteilles ? Comment classer sa collection ? Quelles sont les nouvelles appellations ?....

 

Alors si l'aventure vous tente, soit de commencer pareille collection, soit pour trouver des autres collectionneurs alors que jusqu'Ă  prĂ©sent vous Ă©tiez seul dans votre sphère, alors n'hĂ©sitez pas  venez nous rejoindre dans notre groupement de collectionneurs "Association Nationale d'Oenographilie" (Vous pouvez contacter notre secrĂ©taire Jacques Vas pour tout renseignement).

 

Vous êtes également le bienvenu à une de nos réunions. Vous pourrez y trouver réponse aux questions que vous vous posez !

 

On vous attend mais attention, méfiez-vous, lorsque l'on commence une telle collection, on peut en attraper le "virus"... mais alors c'est pour longtemps !

 

********

 

Comment décoller les étiquettes.

 

1. Certaines étiquettes se décollent encore en les trempant dans de l'eau froide, notamment les étiquettes de bière.

 

2. Pour d'autres étiquettes, placer la bouteille remplie d'eau chaude dans un récipient contenant également de l'eau chaude. Attendre 4 à 5 minutes, puis soulevez un des coins avec une lame de rasoir ou de cutter. Ensuite, placez l'étiquette dans du talc, celui-ci va absorber la colle restée sur l'étiquette. Si vous n'avez pas de talc sous la main, vous pouvez placer l'étiquette sur un support papier ou sur un film transparent.

 

3. Pour les étiquettes autocollantes de plus en plus répandues, on peut utiliser un four traditionnel ou micro-ondes. Seulement, bien vérifier la température et le temps pour éviter l'éclatement des bouteilles.

On peut utiliser également un décapeur thermique : passer plusieurs fois celui-ci au-dessus de l'étiquette à environ 2 cm afin de ne pas la brûler. Ensuite, procédez comme ci-dessus (paragraphe 2 : étiquette dans du talc, etc...).

 

4. D'autres produits existent également (white spirit, etc...), mais attention, si des inscriptions ou dessins sont imprimés en encre or, ils peuvent s'abîmer voire disparaître. Seule, l'impression en or à chaud résiste.